Visuel de la partie admin
Coordonnées de l'ENSACF
    Se connecter  
Conférences


Conférence publique
Construction d’un lycée professionnel à Riom
Emmanuel Nebout|Architecte

Mercredi 20 avril 2011 à 18h30
Grand amphithéâtre

“Le lycée du bâtiment et des réseaux de Riom affirme la noblesse de l'apprentissage des métiers du bâtiment, démontre l'efficience et la performance de l'utilisation du bois dans la construction de grands équipements publics et enfin, participe, de par son envergure, à la structuration de la partie Sud de la Ville de Riom.
- Le bois y est très largement employé comme matériau de construction et comme énergie pour le chauffage du lycée. Il est mis en œuvre sous ses formes les plus contemporaines.
- Le lycée est riche en ambiances. Il enchaîne les parcours des élèves dans différents espaces traités avec autant de soin.
- Chaque local dispose d'une ambiance spécifique : lumière maîtrisée pour les salles de classes, lumière apaisée pour le CDI, lumière ludique pour le restaurant, et entretient des vues de qualité avec son environnement.
Cet environnement est le fruit du soin apporté à l'aménagement des espaces extérieurs.
Celui-ci concilie vues lointaines sur les Monts d'Auvergne et vues rapprochées sur la cour et les jardins intérieurs. Il différencie les espaces du public au privé, intimise les locaux d'hébergement, garantit l'agrément des parcours, les abrite du vent. La fabrication du paysage du lycée est indissociable de son projet architectural.
Le lycée du bâtiment de Riom, construit en bois, chauffé au bois, attentif à son image tout autant qu'à ses usages, soucieux du confort et de l'agrément de ses utilisateurs, fait la démonstration que qualité architecturale et environnementale ne font qu'une.”
E. N.

"Dans les années 60, les travaux du Club de Rome remettaient en question le credo de la croissance à tous crins.
Ce qui est durable depuis, dans le monde, c'est l'incapacité, pour ne pas dire le refus, des pays dits développés, à maîtriser leur développement. Ce qui est durable depuis, en France, sur le plan du développement urbain, c'est l'incapacité pour de nombreuses communes de planifier l'aménagement de leur territoire dans un cadre intercommunal (…), un accroissement de la ségrégation sociale de l'espace.
Cette situation n'engage pas à l'optimisme, mais devrait être, pour les professionnels de la maîtrise d'œuvre et de l'aménagement du territoire, l'occasion d'une prise de conscience. Dans ces conditions, le label HQE risque fort de ne pas atteindre ses fameuses cibles. Comme l'arbre qui cache la forêt, ce label, bâti sur l'effet d'annonce, sert souvent de leurre pour masquer l'absence de projet et peut même être antinomique avec la recherche de développement durable.
Si construire en bois, en terre ou en pierre, c'est faire de l'architecture HQE, alors admettons qu'elle existe depuis l'Antiquité et dénonçons cette nouvelle campagne de marketing en disant, une fois pour toutes, qu'il n'y a que de la bonne et de la mauvaise architecture !" (d'A n°133, novembre 2003) Après des études d'architecture achevées à l'école de Montpellier en 1978, Emmanuel Nebout débute rapidement une pratique libérale dans la région Languedoc-Roussillon, tout en approfondissant sa formation en suivant des DEA de géographie et de sociologie urbaine. L'activité de son agence se développe principalement autour de la construction ou la réhabilitation d'équipements publics, techniques et culturels.
Architecte conseil de l'État, il est également enseignant en conception architecturale à l'ENSA Montpellier.

page précédente <<
archives <<

Messagerie personnelle Serveur SWAP Moteur de recherche archi.fr   Bibilothèque ENSACF Retour à l'accueil Imprimer la page
Aide : en construction
Plan du site : en construction