Catégorie

Exposition

Struthof_Une couverture des vestiges archéologiques

 

 Struthof_Une couverture des vestiges archéologiques 

 

Le domaine d’études REx (Réalités et Expérience) propose un cadre pédagogique permettant aux étudiants d’appréhender la complexité des réalités construites contemporaines. 

En Master 1 (4ème année) les étudiants sont amenés à concevoir un projet architectural de l’esquisse jusqu’à la réalisation en lien avec les acteurs de la construction. (BET, CT, MOA…). Une manière également d’inscrire les réalités sociales, économiques et politiques dans le cadre pédagogique. 

Durant l’année 2023-2024, les étudiants encadrés par leurs enseignants ont travaillé sur la conception et la réalisation d’une couverture de fouilles archéologiques sur le site du Struthof sur la commune de Natzwiller (Alsace). Le camp de Natzweiler-Struthof est le seul camp de concentration implanté en 1941 sur le territoire Alsacien annexé par l’Allemagne Nazie. Le site est aujourd’hui un lieu de mémoire accueillant un mémorial et un centre européen du résistant déporté (CERD). À partir de 1950, le site du camp de Natzweiler-Struthof a fait l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques. 

 

Le déroulé du projet  

Le projet développé en master 1 sur les semestres 7 et 8 s’inscrit dans un cadre opérationnel réel : Relations avec les bureaux d’études, contrôleur technique, CSPS…. Le Master 1 est l’occasion d’appréhender l’ensemble des phases de conception d’un projet architectural, de l’esquisse à la phase de consultation des entreprises. Le travail de conception se prolonge par une approche du chantier, avec une participation partielle des étudiants à ce dernier. Les 2 semestres de Master 1 font l’objet de visite de site, rencontres avec les acteurs et entreprises et d’échanges dans le cadre du partenariat avec l’Université de Lubeck. 

 

Entre septembre 2023 et avril 2024, les étudiants de l’ENSACF et de l’Université Allemande de Lübeck ont travaillé à la conception du projet de la phase Esquisse à la phase PRO, en concertation avec la maitrise d’ouvrage et les partenaires du projet.  

Le travail réalisé par les étudiantes et étudiants a fait l’objet d’une valorisation par la présentation de celui-ci au Forum international Bois Construction à Nancy en avril 2024.  

En avril 2024 a également eu lieu un Work shop au sein des Grands Ateliers, de prototypage d’éléments de la structure, en commun avec les étudiants de l’Université de Lübeck.  

La phase chantier débute à partir de septembre 2024 et une visite du chantier conjointe avec les étudiants de l’Université de Lubeck est prévue.  

En avril 2025, une présentation du projet livré sera proposée dans le cadre du Forum International Bois Construction.  

 

Partenaires du projet 

Maitrise d’ouvrage : Office nationale des anciens combattants et des victimes de guerres (Onacvg) 

Partenaires du projet construit : DRAC Grand-Est 

Partenaires du projet pédagogique : Ministère de la culture, Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, Ofaj 

Université partenaire : Université de Lubeck – Allemagne 

Bureau d’étude structure : Bollinger+Grohman 

VALORISATION DE LA RÉSIDENCE SENSIBILISATION À L’ARCHITECTURE → 05 juin au 19 juillet

Pour la 7e édition de résidence de sensibilisation à « l’architecture, la ville et le paysage » auprès du jeune public, Charlotte Nemoz et le binôme Camilla Cardia et Laëtitia Sigogne ont travaillé durant les temps scolaires avec les écoles Alphonse Daudet et George Sand à Clermont-Ferrand et durant le temps périscolaire auprès des centres de loisirs de la Ville et de la Maison de quartier des Vergnes.

Ces deux résidences pluridisciplinaires d’architectes, paysagistes au sein de l’ENSACF sont conçues et pilotées par Pixel[13].

 

Projet construit avec la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Clermont-Ferrand, l’Éducation nationale et les établissements scolaires.

 

Exposition du 05 juin au 19 juillet 2024 à l’ENSACF

Vernissage/goûter : mercredi 05 juin à partir de 16h

 

En savoir plus sur les projets :

 

Correspondances patrimoniales avec Charlotte Nemoz

La marche, l’observation et la récolte d’éléments de paysage constituent les outils initiant la rencontre. La lecture de cartes historiques, les documents archivistiques, le dessin, la peinture entretiennent la relation.

Jeu de sept familles, cartes patrimoniales et écrits restituent les traces de cette relation impulsée par les Correspondances patrimoniales.

Ateliers avec l’école maternelle et le Centre de Loisirs Alphonse Daudet.

 

Fabuler le territoire avec Camilla Cardia et Laëtitia Sigogne

Fabuler le territoire est une étude collective de l’imaginaire attaché aux quartiers nord de Clermont-Ferrand, ou comment l’urbanité façonne l’imaginaire collectif ?

Ensemble, avec les élèves de CE2-CM1 de l’école George Sand, le groupe d’adolescents de la Maison de Quartier des Vergnes et les étudiants de l’ENSA Clermont-Ferrand, des récits s’écrivent en manipulant l’outil photographique.

 

FORMATION HMONP, PRÉSENTATION EN VISIO jeudi 23 mai 2024 → 18h

FORMATION HMONP

Une réunion de présentation de la session 2024-25 est proposée à tou.te.s les étudiant.e.s intéressé.e.s -de l’ENSACF ou hors ENSACF- le jeudi 23 mai 2024 à 18h, en visioconférence sur Teams :

Join the meeting now

Meeting ID: 314 834 258 668

Passcode: VmrmDA

 

Vous trouverez toutes les informations et documents utiles sur la formation HMONP délivrée par l’ENSACF, sur notre page

RENCONTRES ET FÊTE DU JARDIN DU TIERS PAYSAGE 14 → 18 Mai 2024

Rencontres et Fête du Jardin du Tiers Paysage à l’ENSACF

14 – 18 mai 2024

 

La Fête du Jardin du Tiers Paysage se déroulera du 14 au 18 mai 2024.

Cet événement, axé sur le thème « Concevoir avec le vivant, agir pour le vivant, prendre sa part », invite chacun et chacune à une réflexion profonde sur l’écologie et son intégration dans nos enseignements et pratiques professionnelles.

La semaine sera rythmée par trois axes principaux : penser, observer et expérimenter.

Chacun sera exploré à travers diverses activités et interventions, permettant une immersion totale dans les pratiques écologiques et écosophiques contemporaines.

 

Conférences et ateliersactivités pratiques… tout le programme : Programme_Fête du jardin 2024

EXPOSITION → du 30 avril au 28 mai

SOLS HABITÉS

 

Les travaux des étudiants de Richard Scoffier de l’ENSA Paris-Val de Seine s’exposent à l’ENSACF dans le cadre d’un nouveau cycle « Controverses ».

Salle d’exposition de l’ENSACF | 9h > 17h

Entrée libre

 

Le cycle « Controverses », c’est quoi ?

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » On prête souvent à Albert Einstein cette citation qui illustre parfaitement le dilemme du contemporain : Comment penser, hors de la modernité, avec des cerveaux formés et déformés par elle ? La modernité architecturale s’est toujours nourrie de grandes oppositions catégorielles : archaïsme technique, stabilité mouvement, verticalité immanence, transparence opacité, léger lourd, artisanal industriel… Il s’agit, ici, de jouer le jeu de la controverse et d’aller au-delà d’une rhétorique dualiste et réductionniste, pour rendre compte du monde complexe qui est le nôtre. Inviter d’autres paroles, d’autres écoles, d’autres architectes pour construire le débat, et chercher – pourquoi pas ? – à unir ce qui se contredit, dans une démarche dialogique.

 

Marc-Antoine Durand, enseignant à l’ENSACF

 

 

Photo : Jacques Pouillet

EXPOSITION « L’ESTHÉTIQUE DU CHANTIER »

Du 13 septembre 2023 au 3 février 2024, l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand (ENSACF) accueillera cette exposition, construite dans le cadre du cycle « L’Architecture est un Artisanat ».

 

Tous les exposants* appartiennent à l’idée d’une « École Clermontoise » par le lien qu’ils entretiennent avec notre École : ils en sont diplômés, enseignants, anciens étudiants ou anciens enseignants. Les travaux, textes,
dessins ou maquettes exposés ont été réalisés à destination de cette exposition et de la publication qui lui est attachée.

 

*Olivier Agid, Atelier Georges, Atelier du Rouget – Simon Teyssou & associés, Pierre Chabard, Marc-Antoine Durand, Fabriques, FMAU, Bérénice Gaussuin, Rachid Kander et Benjamin Revire – SCOP ABITERRE

 

Télécharger le livret de l’exposition

Programmation Tables rondes sur le thème de l’esthétique du chantier – 18h 30 à la médiathèque

 

  • MARDI 24 OCTOBRE
    • Marc-Antoine Durand : Technique et
    • Frédéric Martinet : Contraste

 

  • MARDI 14 NOVEMBRE
    • Muraille de Chine – Saint-Jacques Clermont-Ferrand
    • Agence Devillers et Associés
    • Rachid Kander
    • Paul Landauer
    • Pierre Chabard

 

  • MARDI 12 DÉCEMBRE
    • Simon Teyssou : révélation et inachèvement
    • Bérénice Gaussuin : inachèvement et révélation

 

  • MARDI 02 AVRIL
    • Pierre Janin : Faire moins (extensif)
    • Benjamin Revire : Geste (intensif)
    • Yvan Okotnikoff : Processus (intensif et extensif)

Table ronde N°4 → Mardi 2 avril 

Dans le cadre de l’exposition « L’esthétique du chantier », la table-ronde n°4 se tiendra le 2 avril à 18h30.  

Avec Pierre Janin (Fabriques), Benjamin Revire (Abiterre) et Yvan Okotnikoff (Atelier Georges) 

 

Des démarches différentes : processus extensif pour les uns, geste intensif pour les autres.  

  • D’une part, un contexte métropolitain, interroger la manière dont les méthodes appliquées dans ce contexte peuvent se conjuguer ou non sur les territoires ; 
  • D’autre part, un architecte qui se positionne comme formateur, dans un processus d’auto-construction, afin précisément que les usagers se sentent également auteurs. 

Rendez-vous à la médiathèque à 18h30 pour découvrir des positionnements très différents par rapport à la question de l’artisanat qui interrogent en même temps l’architecte en tant qu’auteur d’une « œuvre » ! 

 

 

En savoir +

Photos : © Yvan Okotnikoff, Benjamin Revire et Pierre Janin 

Nos expos voyagent !

L’exposition « Le temps long du projet » sera accueillie à Lyon à la librairie Archipel avant de repartir vers Lille et Paris prochainement. Le vernissage se déroulera le jeudi 21 mars à la Maison de l’architecture Rhône-Alpes, Archipel au 21, place des Terreaux, Lyon 1er, à partir de 18h30.

 

À voir jusqu’au 26 mai 2024.

 

 

Photo : Antoine Dufour Architectes

Exposition Cités Michelin → prolongation jusqu’au 15 mars

Salle d’expo – 9h > 17h

Entrée libre

 

La semaine de la recherche est passée mais l’exposition sur les cités Michelin est toujours visible en salle d’expo. Les chercheuses Amélie Flamand, sociologue et Bénédicte Chaljub, architecte et historienne de l’architecture,  présentent leur projet de recherche Les cités Michelin, patrimoine vivant pour la ville de demain lancé en 2021. Il porte sur les cités de la Manufacture française des pneumatiques Michelin de Clermont-Ferrand édifiées au début du 20e siècle. Bien qu’en partie démolies, ces cités forment encore aujourd’hui une des identités fortes de Clermont-Ferrand rappelant son histoire industrielle.

 

Les podcasts sont toujours en ligne : Écouter ici !

 

12 DÉCEMBRE_TABLE RONDE #3

Révélation et inachèvement : Simon Teyssou

Inachèvement et révélation : Bérénice Gaussuin

18h_à la médiathèque

 

Modérateur :  Nicolas Detry

 

« Toute forme qui n’est pas ordonnée par la structure doit être repoussée » nous dit Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879) ; un peu plus tard, Hendrik-Petrus Berlage (1856-1834) estime que « forme et décoration sont une seule et même chose » ; alors qui faut -il croire Viollet ou Berlage ? Qu’en pense Bérénice Gaussuin, architecte du patrimoine, docteur en histoire de l’architecture experte de Viollet-le-Duc ? Et Simon Teyssou, architecte et grand prix d’urbanisme est-il un héritier du « rationalisme structurel » de Viollet-le-Duc et d’Auguste Perret ?

 

Nous vous invitons à partager ce moment d’échange entre Bérénice et Simon, avec Nicolas comme modérateur. Il est probable que nous aurons à cœur d’évoquer ce qui est sous-jacent dans l’exposition « l’esthétique du chantier », des questions qui taraudent les architectes et les théoriciens depuis des siècles comme : la vérité du fait construit, l’esthétique du matériau travaillé, la relation entre masse et ossature, entre structure et revêtement, rationalité espace et structure, l’inachèvement, le chantier comme processus en constante évolution. Cela pourra être abordé aussi bien à l’échelle de l’édifice (Bérénice) et à l’échelle de la ville et du territoire (Simon), ainsi qu’à l’échelle de Richter (Nicolas).

 

Dans le cadre de l’exposition « L’esthétique du chantier », présentée à l’ENSACF jusqu’au 03 février 2024.

Crédit photos : Benoit Alazard et Bérénice Gaussuin