LA CONTRIBUTION DES ECOLES D’ARCHITECTURE

Le service de l’architecture de la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture a confié à l’école nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand la mission de recenser et présenter les travaux d’enseignement et de recherche sur la revitalisation des centres des villes petites et moyennes, portés par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, placés sous sa tutelle.
Ces travaux sont à rapprocher des expérimentations et des questionnements résultants des politiques publiques conduites depuis 2014 par la DATAR, le CGET et l’ANCT et notamment aujourd’hui les programmes « Action cœur de ville » et « Petites villes de demain ».
Dans cette perspective, il s’agit de déployer les capacités d’intervention des écoles en direction des dynamiques générées par de nombreux partenaires aux échelons nationaux, régionaux, départementaux et locaux.
Pour ce faire, les équipes des écoles ont produit un ensemble de notes techniques et de panneaux résumés de leurs activités pour que ceux-ci soient portés à connaissance des acteurs des politiques publiques sur les territoires et du public mobilisé sur ces sujets dans le cadre des co-constructions locales des projets des territoires français. L’ensemble des panneaux a été conçu pour pouvoir être imprimé au format maximum A0 ou projeté.

C’est donc la vocation de cet espace-ressource que de donner accès à ces documents et d’offrir une interface de préparation de collaborations entre les acteurs des territoires et les enseignants et étudiants des ENSA.
Cet espace numérique est évolutif. Il sera actualisé mensuellement de nouvelles contributions émises par les équipes d’enseignement et de recherche, ainsi que des contributions issues des différents modes d’exercices de l’architecture appliqués à la revitalisation des centres des petites et moyennes villes.
Nous attirons votre attention sur la diversité potentielle des interventions des membres des ENSA qui peuvent prendre la forme « d’ateliers hors les murs » inscrits dans les cursus pédagogiques, ou celles de stages individuels ou groupés, de travaux personnels à différents niveaux des études. Ces différentes formes d’intervention peuvent être construites en association avec d’autres spécialités disciplinaires.

En savoir plus