Tous les articles postés par

ENSA Clermont-Ferrand

VALORISATION DE LA RÉSIDENCE SENSIBILISATION À L’ARCHITECTURE → 05 juin au 19 juillet

Pour la 7e édition de résidence de sensibilisation à « l’architecture, la ville et le paysage » auprès du jeune public, Charlotte Nemoz et le binôme Camilla Cardia et Laëtitia Sigogne ont travaillé durant les temps scolaires avec les écoles Alphonse Daudet et George Sand à Clermont-Ferrand et durant le temps périscolaire auprès des centres de loisirs de la Ville et de la Maison de quartier des Vergnes.

Ces deux résidences pluridisciplinaires d’architectes, paysagistes au sein de l’ENSACF sont conçues et pilotées par Pixel[13].

 

Projet construit avec la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Clermont-Ferrand, l’Éducation nationale et les établissements scolaires.

 

Exposition du 05 juin au 19 juillet 2024 à l’ENSACF

Vernissage/goûter : mercredi 05 juin à partir de 16h

 

En savoir plus sur les projets :

 

Correspondances patrimoniales avec Charlotte Nemoz

La marche, l’observation et la récolte d’éléments de paysage constituent les outils initiant la rencontre. La lecture de cartes historiques, les documents archivistiques, le dessin, la peinture entretiennent la relation.

Jeu de sept familles, cartes patrimoniales et écrits restituent les traces de cette relation impulsée par les Correspondances patrimoniales.

Ateliers avec l’école maternelle et le Centre de Loisirs Alphonse Daudet.

 

Fabuler le territoire avec Camilla Cardia et Laëtitia Sigogne

Fabuler le territoire est une étude collective de l’imaginaire attaché aux quartiers nord de Clermont-Ferrand, ou comment l’urbanité façonne l’imaginaire collectif ?

Ensemble, avec les élèves de CE2-CM1 de l’école George Sand, le groupe d’adolescents de la Maison de Quartier des Vergnes et les étudiants de l’ENSA Clermont-Ferrand, des récits s’écrivent en manipulant l’outil photographique.

 

CONFÉRENCE RICHARD SCOFFIER → 28 mai 2024

avec Marc-Antoine Durand & Simon Teyssou

 

Mardi 28 mai 2024

Grand amphi_18h30

Dans le cadre du nouveau cycle de l’ENSACF
« Controverses » :

Inviter d’autres paroles, d’autres écoles, d’autres architectes pour construire le débat.

 

Controverse #1

SOLS HABITÉS

Revenons sur le sol pour le considérer comme l’élément essentiel de l’architecture. Appréhendons-le à travers 2 types d’exercices donnés à des étudiants de première année. Le premier, en juin 2020 sur la plage de Deauville à l’invitation d’Archisable, leur demandait de marquer un territoire sur la grève momentanément libérée par la marée.  Le second, au deuxième semestre 2022/2023 à l’ENSAVPS, d’imaginer, à l’aide de grandes maquettes en carton blanc, des structures complexes capables de soulever ou de suspendre des sols superposés de manière à les qualifier spatialement sans avoir recours au moindre cloisonnement…

 

Workshop « À l’école de la plage » à l’invitation d’Archisable – Photo Michel Denancé

 

LES MIDIS DE LA MÉDIATHÈQUE 4 → 22 mai de 12h30 à 13h30

« Tout objet s’use, se dégrade, finit par se casser, voire par disparaître.

Pour autant, mesure-t-on bien l’importance de la maintenance ? »

 

Présentation de l’ouvrage

Le soin des choses. Politiques de la maintenance

par
Jérôme Denis et David Pontille, co-auteurs

 

Animation de la rencontre :

Bérénice Gaussuin, enseignante à l’ENSACF
Joana Ribeiro, étudiante M2 à l’ENSACF et monitrice à la médiathèque

 

Qu’ont en commun une chaudière, une voiture, un panneau de signalétique, un smartphone, une cathédrale, une œuvre d’art, un satellite, un lave-linge, un pont, une horloge, un serveur informatique, le corps d’un illustre homme d’État, un tracteur ?

Presque rien, si ce n’est qu’aucune de ces choses, petite ou grande, précieuse ou banale, ne perdure sans une forme d’entretien. Tout objet s’use, se dégrade, finit par se casser, voire par disparaître. Pour autant, mesure-t-on bien l’importance de la maintenance ?

 

 

Jérôme Denis est professeur, directeur du Centre de sociologie de l’innovation à Mines Paris – PSL. Ses travaux de recherche portent sur la production, la circulation et l’entretien des données, et sur les activités de maintenance.

 

David Pontille est directeur de recherche au CNRS, membre du Centre de sociologie de l’innovation à Mines Paris – PSL. Ses travaux de recherche portent sur les technologies de l’évaluation scientifique et sur les activités de maintenance.

 

 

Médiathèque de l’ENSACF

Entrée libre, vous pouvez apporter votre déjeuner !

 

EXPOSITION → du 30 avril au 28 mai

SOLS HABITÉS

 

Les travaux des étudiants de Richard Scoffier de l’ENSA Paris-Val de Seine s’exposent à l’ENSACF dans le cadre d’un nouveau cycle « Controverses ».

Salle d’exposition de l’ENSACF | 9h > 17h

Entrée libre

 

Le cycle « Controverses », c’est quoi ?

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » On prête souvent à Albert Einstein cette citation qui illustre parfaitement le dilemme du contemporain : Comment penser, hors de la modernité, avec des cerveaux formés et déformés par elle ? La modernité architecturale s’est toujours nourrie de grandes oppositions catégorielles : archaïsme technique, stabilité mouvement, verticalité immanence, transparence opacité, léger lourd, artisanal industriel… Il s’agit, ici, de jouer le jeu de la controverse et d’aller au-delà d’une rhétorique dualiste et réductionniste, pour rendre compte du monde complexe qui est le nôtre. Inviter d’autres paroles, d’autres écoles, d’autres architectes pour construire le débat, et chercher – pourquoi pas ? – à unir ce qui se contredit, dans une démarche dialogique.

 

Marc-Antoine Durand, enseignant à l’ENSACF

 

 

Photo : Jacques Pouillet

ADMISSION À L’ENSACF via Parcoursup

EN PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE – année 2024-25

Information au 11 avril 2024 et règlement des épreuves

Les candidatures via la plateforme Parcoursup sont désormais closes.

Les 1520 candidat.e.s répondant aux critères d’admissibilité de l’ENSACF vont recevoir le 12 avril sur leur boîte mèl une convocation de Parcoursup pour un entretien avec un jury, le 3 ou le 4 mai 2024.

Entre le 12 et le 21 avril, les candidat.e.s pourront choisir sur Parcoursup le créneau d’entretien souhaité (selon les disponibilités restantes au moment de leur connexion).

Les candidat.e.s résidant actuellement à l’étranger, en Outre-Mer ou en Corse  recevront cette convocation par un courriel de l’ENSACF, pour un entretien en visioconférence sur ces mêmes dates.

Il est conseillé aux candidat.e.s de vérifier leurs boîtes mèl (y compris les « courriels indésirables »).

Les candidat.e.s n’ayant reçu aucune convocation sont celles ou ceux dont les dossiers ne remplissaient pas les conditions d’admissibilité (cf conditions explicitées dans Parcoursup ou dans le règlement des épreuves).

Tous les entretiens se dérouleront en présentiel à l’ENSACF ; seul.e.s les  candidat.e.s résidant à l’étranger, en Outre-Mer ou en Corse pourront passer l’entretien en visioconférence ; aucune autre demande ne sera acceptée.

Les candidat.e.s doivent avoir pris connaissance du règlement des épreuves avant leur entretien (téléchargeable ici).

Télécharger le livret « FAQ comment intégrer l’ENSACF »

 

 

Pour toute difficulté, contactez l’ENSACF au 04 73 34 71 50.

ATTENTION : l’ENSACF sera fermée pour les vacances de Pâques du 20 au 28 avril.

 

 

 

Les journées d’admission des 3 et 4 mai 2024

Les auditions relatives à l’épreuve d’admission se déroulent sur deux journées : les vendredi 3 et samedi 4 mai 2024.

Les candidat.e.s ayant confirmé leur dossier complet dans les délais stipulés par Parcoursup, ayant validé le paiement de leur dossier de candidature dans Parcoursup et remplissant les conditions d’admissibilité sont convoqué.e.s par la plateforme Parcoursup ou par courriel de l’ENSACF deux semaines avant la date de l’épreuve orale.

 

L’organisation des journées des 3 et 4 mai est la suivante :

  • Accueil des candidat.e.s à partir de 8h le vendredi et le samedi, et jusqu’à 18h dans le hall d’entrée de l’École par le personnel de l’administration ;
  • Chacun.e des candidat.e.s devra se présenter 30 minutes avant l’heure prévue de l’audition, muni.e d’une pièce d’identité, de son numéro de candidat.e issu de Parcoursup et d’une impression de la convocation reçue par courriel ;
  • Les personnes accompagnant les candidat.es ne seront pas autorisées à rentrer dans les locaux de l’École.

 

 

Déroulement de l’épreuve d’admission

L’audition des candidat.e.s se déroulera devant un jury composé de deux personnes, enseignant.e.s ou responsables administratifs de l’ENSACF.

Les entretiens se dérouleront dans le strict respect de l’anonymat des candidat.e.s. Aucun document ne pourra être présenté par les candidat.e.s durant la totalité de l’audition.

Chaque candidat.e sera reçu.e pour un entretien de 15 minutes, à la fin duquel le jury apportera une évaluation de 0 à 100 points fondée sur les critères suivants :

  • ouverture au monde et à l’architecture (note sur 10, pondération : 2) ;
  • évaluation de la motivation et du projet personnel (note sur 10, pondération : 2) ;
  • capacité à construire et énoncer un propos personnel (note sur 10, pondération : 3) ;
  • maturité, intérêt et inventivité du propos (note sur 10, pondération : 3).

Chaque jury complètera sa notation par un classement des candidat.e.s auditionné.e.s afin de départager les ex-aequo dans le classement général des candidatures.

Les candidat.e.s seront reçu.e.s dans le respect des gestes barrières : distanciation de 2 mètres, mise à disposition de gel hydro-alcoolique, aération régulière des salles d’audition par les jurys.

Les candidat.e.s résidant à l’étranger, en Outre-mer ou en Corse seront reçu.e.s en entretien par visioconférence, dans les mêmes conditions que les candidat.e.s reçus en présentiel. Il leur est conseillé de télécharger avant l’entretien la dernière version de l’application qui leur sera indiquée lors de leur convocation.

Table ronde N°4 → Mardi 2 avril 

Dans le cadre de l’exposition « L’esthétique du chantier », la table-ronde n°4 se tiendra le 2 avril à 18h30.  

Avec Pierre Janin (Fabriques), Benjamin Revire (Abiterre) et Yvan Okotnikoff (Atelier Georges) 

 

Des démarches différentes : processus extensif pour les uns, geste intensif pour les autres.  

  • D’une part, un contexte métropolitain, interroger la manière dont les méthodes appliquées dans ce contexte peuvent se conjuguer ou non sur les territoires ; 
  • D’autre part, un architecte qui se positionne comme formateur, dans un processus d’auto-construction, afin précisément que les usagers se sentent également auteurs. 

Rendez-vous à la médiathèque à 18h30 pour découvrir des positionnements très différents par rapport à la question de l’artisanat qui interrogent en même temps l’architecte en tant qu’auteur d’une « œuvre » ! 

 

 

En savoir +

Photos : © Yvan Okotnikoff, Benjamin Revire et Pierre Janin 

ARCHI-FOLIES 2024

L’ENSACF en selle pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 !

Cette initiative du ministère de la Culture offre aux 20 Écoles nationales supérieures d’architecture l’opportunité de créer, maquetter et construire des pavillons qui accueilleront les fédérations sportives présentes aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. 

 

Ces architectures originales et éco-responsables seront installées et ouvertes au public au sein du parc de La Villette durant toute la durée des Jeux Olympiques et Paralympiques, puis accueillies dans différents lieux en région.

Appelés « Archi-Folies », ces pavillons font écho aux Folies installées dans le parc de La Villette, conçues par l’architecte Bernard Tschumi, parrain du projet.

Chaque pavillon sera dédié à une fédération sportive pour la promotion de son sport.

Ainsi, chaque école conçoit et construit un pavillon qui répond tout à la fois aux enjeux environnementaux et aux besoins de la fédération olympique qui lui est attitrée.

L’ENSACF est associée à la Fédération Française de Cyclisme – FFC.

Le projet s’inscrit dans le cadre de l’enseignement au choix « Archi-Folies » des 7.3 et 8.3. 

Labellisé Olympiade Culturelle, Archi-Folies 2024 est un projet ambitieux porté et financé par le ministère de la Culture en partenariat avec La Villette, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, et mis en œuvre par les 20 Écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage (ENSA-P) sous la direction des GAIA (Grands ateliers de L’Isle d’Abeau).

 

 

Archi-Folies reçoit le soutien de nombreux mécènes : Caisse des dépôts, Construiracier et la Maison de la Construction Métallique, la Mutuelle des architectes français, Saint-Gobain, Vectorworks et Designexpress.

Ils soutiennent l’ENSACF : Scierie Montmartin, Scierie Borie, Transports STDM , BTMC, Compagnons du devoir, Rhonapi, Fibois Aura, Communes Forestières.

 

 

 

 

 

 

L’ÉCOLE D’ARCHI DE CLERMONT VOUS SOUHAITE UNE BONNE ANNÉE !

En cette nouvelle année 2024, André Marcon, président du Conseil d’administration, Simon Teyssou, directeur, ainsi que les étudiants, le personnel enseignant et administratif de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand, vous adressent leurs meilleurs vœux de bonheur et de réussite.

En illustration, nous partageons le travail de nos étudiantes de 2e année, Amélie Babijon, Clara Bouchet et Romane Sautanier.

« C’est pas Versailles ici ! » : carte de la pollution lumineuse à Hong-Kong, réalisée dans le cadre du TD de l’UE 3.2. Outils des territoires

 

 

JOURNÉE PORTES OUVERTES

Retrouvez-nous

Samedi 10 février 2024

de 9h à 17h 

Télécharger ici toutes les réponses pour candidater à l’ENSACF

 

Les équipes et les étudiants de l’École de Clermont-Ferrand se mobilisent pour vous présenter les formations proposées, vous renseigner sur les conditions d’admission et vous offrir une vue d’ensemble de notre établissement !

 

 

4 présentations des études en architecture à l’ENSACF à 9h30, 11h30, 14h et 15h30 par Hélène GUICQUERO, directrice des études, de la professionnalisation et des relations internationales, en compagnie des équipes pédagogiques  > Grand amphithéâtre et retransmission dans le petit amphi 

 

Des visites guidées en continu toute la journée 

Ces visites sont conduites par les étudiant·e·s de l’école avec, au programme, exposition commentée par les enseignant·e·s et étudiant·e·s des ateliers, de la salle informatique et de la médiathèque. 

 

Des expositions des travaux des étudiants 

Les visiteur.teuse.s sont invités à naviguer à travers les diverses étapes de nos pédagogies, à appréhender les défis contemporains relevés progressivement, et à saisir les thématiques essentielles défendues par l’école.  

LICENCE 3e étage 

_ESPACE / TERRE & CLIMAT Semestre 1, Parcourir et habiter le paysage 

Salles 301 et 302  

_LIEU / RESSOURCES & MATIÈRES Semestre 3, Construire les espaces du commun  

Salles 303 et 304 

_MILIEU / BIODIVERSITÉ & ÉCOSYSTÈMES Semestre 5, Milieu, métropole, territoire 

Salles 305 et 306   

  

MASTER 1er étage  

_Focus sur l’héritage pour le domaine d’étude METAPHAUR (MÉmoire et Techniques de l’Architecture et du Patrimoine HAbité Urbain et Rural) Semestres S7 & S9  

Salle 106  

_Focus sur la transition écologique pour le domaine d’étude ETEH (Éco-conception des Territoires et des Espaces Habités) Semestres S7 & S9  

Salle de pôle 1  

_Focus sur la régénération des territoires pour le domaine d’étude EVAN (Entre Ville Architecture et Nature) Semestres S7 & S9  

Salles 104 et 105   

_Focus sur les nouvelles logiques conceptuelles et constructives des objets architecturaux pour le domaine d’étude REx (Réalités et Expérience) Semestres S7 & S9  

Salles 101 et 102  

 

Exposition « L’esthétique du chantier » 

Autour de ce thème, tous les exposants appartiennent à l’idée d’une « École Clermontoise » par le lien qu’ils entretiennent avec l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand : ils en sont diplômés, enseignants, anciens étudiants ou anciens enseignants. 

> Rez de chaussée, salle d’expositions 

 

Exposition mobilités à l’international 

Retour des étudiants partis en mobilité (Allemagne, Italie, Arménie, Japon, États-Unis…) 

> À retrouver au rez-de-chaussée côté ouest 

 

Les associations 

Les associations de l’école sont présentes à la cafétéria (RDC) pour présenter leurs rôles au sein de l’école. 

ARCHI’MADE : vend aux entreprises et aux cabinets d’architectes des prestations de service.  

ARCHI RECycle : développe la pratique du vélo à l’école. 

ASA : regroupe les sportifs de l’école. 

BDEa : renforce la cohésion entre les promotions avec des pots, sorties et soirées.  

Grand angle : propose des ateliers photo/vidéo et œuvre pour animer et communiquer autour des événements  

de l’école. 

Lacharette : mène des actions culturelles et sociales ainsi que des workshops. 

LA COOP’ : propose des prix attractifs aux étudiants concernant les fournitures.  

Le Germinarium : mène des actions de sensibilisation à l’environnement et à notre mieux-vivre en communauté. 

SOA – Sound Of Architects : rassemble les amoureux de musique, musiciens ou non. 

UNEAP – Union nationale des études en architecture et paysage : représente les étudiants en architecture et en paysage auprès de différentes institutions et commissions. 

 

Restauration sur place 

Le point CROUS de l’école sera ouvert de 9h à 16h. Les associations vous proposent également crêpes, gaufres, gâteaux et snack. Retrouvez-les nombreux dans la cafet’ toute la journée ! 

 

 

 

Retrouvez les vidéos :

  • de présentation de l’École : ici
  • de présentation par Simon TEYSSOU, architecte et directeur : ici
  • de présentation des études par Hélène GUICQUERO, directrice des études et des relations internationales : ici
  • des interviews d’étudiants :  ici

Retrouvez également :

  • les modalités d’inscription ici
  • toutes les infos sur les études à l’ENSACF ici
  • toutes les ressources disponibles à l’ENSACF (médiathèque, ateliers, audiovisuel, informatique, etc.) ici

 

 

 

 

 

12 DÉCEMBRE_TABLE RONDE #3

Révélation et inachèvement : Simon Teyssou

Inachèvement et révélation : Bérénice Gaussuin

18h_à la médiathèque

 

Modérateur :  Nicolas Detry

 

« Toute forme qui n’est pas ordonnée par la structure doit être repoussée » nous dit Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879) ; un peu plus tard, Hendrik-Petrus Berlage (1856-1834) estime que « forme et décoration sont une seule et même chose » ; alors qui faut -il croire Viollet ou Berlage ? Qu’en pense Bérénice Gaussuin, architecte du patrimoine, docteur en histoire de l’architecture experte de Viollet-le-Duc ? Et Simon Teyssou, architecte et grand prix d’urbanisme est-il un héritier du « rationalisme structurel » de Viollet-le-Duc et d’Auguste Perret ?

 

Nous vous invitons à partager ce moment d’échange entre Bérénice et Simon, avec Nicolas comme modérateur. Il est probable que nous aurons à cœur d’évoquer ce qui est sous-jacent dans l’exposition « l’esthétique du chantier », des questions qui taraudent les architectes et les théoriciens depuis des siècles comme : la vérité du fait construit, l’esthétique du matériau travaillé, la relation entre masse et ossature, entre structure et revêtement, rationalité espace et structure, l’inachèvement, le chantier comme processus en constante évolution. Cela pourra être abordé aussi bien à l’échelle de l’édifice (Bérénice) et à l’échelle de la ville et du territoire (Simon), ainsi qu’à l’échelle de Richter (Nicolas).

 

Dans le cadre de l’exposition « L’esthétique du chantier », présentée à l’ENSACF jusqu’au 03 février 2024.

Crédit photos : Benoit Alazard et Bérénice Gaussuin